L’aventure de l’entrepreneuriat

Avoir une entreprise, la créer, la voir grandir, c’est avant tout une remise en question perpétuelle. Je parle par expérience et vu l’immense diversité humaine qu’offre la planète bleue, il est fort probable que ce ne soit pas le cas de tout le monde. En bref, ce n’est que mon propre point de vue et je ne pense pas avoir la science infuse, peut-être seulement le thé… qui infuse.

Souvent j’entends qu’un/une comptable doit se comporter de telle ou telle manière. Qu’il faut être professionnel et sérieux. L’autre jour, on m’a même dit que ce n’était pas tabou de gagner du « pognon » et que je n’étais pas crédible d’adapter mes prix et de les faire moins chers que la concurrence.

Nous sommes régis par une multitude de préjugés et de comparaisons. Je le constate d’autant plus au niveau professionnel, entrepreneurial. Personnellement, je me demande surtout comment pouvons-nous être crédible si nous ne respectons pas nos valeurs et qui nous sommes ?

miroir

Pour moi, l’entrepreneuriat est un moyen de se découvrir soi-même en créant des produits ou en proposant des services. On apprend quelle valeur nous donnons à notre travail , quel joie il apporte ; avec quel type de personne, nous sommes le plus à l’aise de travailler ; de quelle manière nous préférons travailler ; à quelles valeurs nous voulons nous identifier, etc.
Autant de questions auxquelles il n’est pas si simple de répondre.

Lorsque l’on est seul dans l’entreprise, il est dur de savoir si nos décisions sont les bonnes, si elles correspondent à ce que nos clients désirent et surtout à ce que nous, nous désirons. Lorsque l’on demande à des proches ce qu’il ferait, afin d’avoir un angle de réflexions, on comprend que leur point de vue est justement le leur et qu’il est extrêmement difficile d’entrer dans un moule qui n’est pas le notre.

Cela peut sembler évident au premier abord, mais lorsqu’on le vit, qu’on l’expérimente, le moindre détail prend des tournures pour le moins étonnantes. La mise en page de ses factures, le prix, les couleurs, les designs, le logo, la police d’écriture, les vêtements, les mots employés… tout porte au questionnement.

Au début, on est tenté de faire comme tout le monde et de se fier aux judicieux conseils que l’on nous donne. Au fur et à mesure que l’on avance, il peut arriver que l’on constate que cela ne nous convient pas. Ça convient peut-être au 99% des gens, mais pas à nous. On se remet alors en question, on se demande si on trouvera un moyen plus « juste » par rapport à nos valeurs. On essaie, on expérimente, on se trompe, on recommence, on apprend.

Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises expériences, dans l’entrepreneuriat comme dans la vie, nous sommes comme aveugle face à l’avenir et lorsque notre bâton se heurte à un mur, il faut changer de direction.

Mon but est d’être en accord avec moi-même et de servir au mieux mes clients en toute honnêteté et avec respect. Cet article représente mes idées actuelles et il n’est pas impossible que d’ici quelque temps, mon entreprise ne ressemble plus du tout à ce qu’elle est aujourd’hui. Car le monde est en perpétuelle changement et moi avec.

Anaïs Gerber

Commenter

Your email address will not be published.